5 choses à savoir sur l'assurance habitation de location meublée saisonnière

Image 5 choses à savoir sur l'assurance habitation de location meublée saisonnière

L'assurance de location meublée saisonnière fait partie des variantes de l'assurance habitation. Ce type d'assurance est de plus en plus souscrit par les personnes qui louent des habitations durant les vacances. Voici 5 choses à connaitre sur ce type d'assurance.

Une assurance non obligatoire et le responsable du sinistre

La souscription d'une assurance habitation de location meublée saisonnière n'est pas obligatoire. Ni le propriétaire ni le locataire n'est dans l'obligation de souscrire une assurance pour un logement meublé dans le cadre d'une location saisonnière. Toutefois, il est important de le faire pour couvrir les risques de sinistres comme les dégâts des eaux qui arrivent souvent dans un domicile. La couverture des risques est importante pour bénéficier d'indemnisation quand les dommages surviennent.

Le responsable en cas de sinistres est le locataire, s'il occupe les lieux. C'est donc à lui d'effectuer ou de prendre en charge les travaux de réparation des dégâts. Si le locataire n'est pas assuré, les frais liés à la réparation sont pris en charge par sa personne avec aucun recours d'indemnisation possible. Si le propriétaire souscrit l'assurance, il reçoit le remboursement conformément aux dégâts subis afin d'effectuer des travaux de réparation. Le locataire est dans ce cas tenu de souscrire ce type d'assurance même si ce n'est pas imposé par la loi.Découvrez des compléments d'informations via le site https://www.amaguiz.com/assurance-habitation.

Le choix de la garantie

L'assurance habitation à la location meublée saisonnière implique deux types de garanties. Le contrat prend en compte la garantie de responsabilité civile afin de couvrir les dommages causés aux autres.

L'autre garantie prise en charge est celle des risques locatifs. Cette garantie couvre les risques de dégâts causés par de multiples situations. Incendie, explosion, catastrophe naturelle… autant de cas de figure qui sont couvertes par l'assurance de location saisonnière.

L'assurance imposée au locataire

Même si la souscription de ce type d'assurance ne revêt pas un caractère obligatoire, le propriétaire peut l'imposer au locataire. Le propriétaire a le droit de demander à ce dernier de souscrire une assurance pour l'habitation meublée. Le locataire est ainsi tenu de lui fournir une attestation d'assurance dans le cadre de la signature du contrat de bail.

Il se peut que le propriétaire ne remette les clés de l'habitation qu'une fois le locataire ayant souscrit l'assurance. Celui-ci se retrouve même en mesure d'intégrer dans le contrat de bail l'obligation pour le locataire de souscrire une telle assurance. Il peut donc résilier à tout moment le bail si le locataire n'effectue pas la souscription.

L'assurance « pour le compte de qui il appartiendra »

Une des principales spécificités de cette assurance est la possibilité de souscription « pour le compte de qui il appartiendra ». Cette situation consiste à ce que le propriétaire souscrit l'assurance qui couvre les occupants du logement dont les divers locataires de l'habitation. Dans ce cas, le locataire n'est responsable que des actes dont il est responsable.

Cette option est essentielle afin d'éviter de demander la souscription d'une assurance à chaque locataire. De plus, souscrire une assurance peut être un frein à la location saisonnière puisque cela engage l'assuré au moins sur un an. Parmi les assureurs du moment, Amaguiz propose des assurances à prix raisonnable par internet et par téléphone. C'est une filiale de Groupama, un acteur reconnu dans le secteur.